Charleroi C’était un week-end folklorique pour la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Ce week-end de Pentecôte est particulier dans la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Deux grandes marches folkloriques s’y déroulaient. La marche Saint-Roch à Thuin et la marche Sainte-Rolende à Gerpinnes.

Comme chaque année, la marche Sainte-Rolende se déroule le week-end de Pentecôte. Le lundi étant un jour férié, c’est ce jour-là que se fait la rentrée de la châsse accompagnée des onze compagnies. Quelques fois, la marche Saint-Roch de Thuin tombe le même jour qu’à Gerpinnes. Elle se déroule normalement le 3e dimanche de mai, un dimanche qui tombe de temps en temps le week-end de Pentecôte, comme c’est le cas cette année !

Nous savons que les Thudiniens vont à Thuin et que les Gerpinnois sont à Gerpinnes, mais pour les autres alors ? Lorsque deux des plus grandes marches folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse tombent le même jour, c’est difficile pour les passionnés de marches de choisir celle à laquelle aller… Elles sont de plus très différentes l’une de l’autre. Quelles sont leurs différences ? Les points positifs et négatifs de chacune d’elles ? Et les moments forts à ne pas rater ?

"Je suis allée à la marche de Thuin le dimanche et à celle de Gerpinnes le lundi", annonce une passionnée de marche. C’est simple, la Saint-Roch et la Sainte-Rolende s’organisent de façon différente. C’est-à-dire ? À Gerpinnes, une compagnie existe dans chaque village. Onze compagnies au total : Gerpinnes-centre, Hanzinne, Tarcienne, Bertransart, Les Flaches, Joncret, Acoz, Villers-Poterie, Gougnies et Fromiée. Le dimanche, chaque compagnie déambule au son des tambours dans son propre village. Il n’y a pas de rassemblement à Gerpinnes-centre. Le Tour Sainte-Rolende, c’est-à-dire le tour traditionnel que réalise la châsse, commence à 3 h 45 du matin à l’église de Gerpinne-centre. La châsse est escortée par une compagnie jusqu’à une autre durant toute la nuit et toute la journée afin d’atteindre d’abord le Sartia à 17 h et de faire la rentrée solennelle à l’église du centre en soirée. Pour le public, c’est ce moment-là qu’il faut vivre. La sortie de la châsse à 3 h 45 est un moment unique, et le rassemblement des compagnies au Sartia est l’autre moment fort de la Sainte-Rolende.

À Thuin , c’est tout à fait différent. Les compagnies sont rassemblées dés 9 h du matin le dimanche. Le trajet est le même pour tous. Les compagnies se suivent l’une après l’autre jusqu’à la rentrée solennelle en l’église Notre-Dame de Vaux vers 19 h. Le lundi est plus festif pour les marcheurs. Les moments forts de la Saint-Roch, ce sont le rassemblement aux champs des Oiseaux à 13 h et la rentrée à 19 h. Le public était peu nombreux cette année pour regarder les marcheurs qui déambulaient fièrement.

Le choix est finalement facile pour ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir les deux marches : le dimanche à Thuin, le lundi à Gerpinnes. L’ambiance folklorique et festive reste la même d’un côté ou de l’autre. Cela reste de chaque côté deux des plus belles marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse à ne manquer sous aucun prétexte.


L'histoire de la Saint-Roch

La Saint-Roch est fêtée par les villages de Thuin.

Le culte de saint Roch prend racine en 1635, suite à l’épidémie de peste qui sévit dans la région.

À l’origine, la marche Saint-Roch est une procession religieuse qui regroupe des compagnies de guerriers improvisées. Elle est abolie en 1789. En 1866, elle est réorganisée suite aux épidémies de choléra qui ravagent les bas quartiers de Thuin. Le curé de la ville-basse instaura une nouvelle confrérie Saint-Roch.

À présent, la marche Saint-Roch se déroule chaque année le 3ème dimanche du mois de mai. Le samedi, une retraite aux flambeaux est organisée dans le village de Thuin. Ensuite, le jour officiel est le dimanche. Les compagnies font une première rentrée à 13 h aux champs des Oiseaux. La rentrée solennelle en l’église Notre-Dame de Vaux se déroule à 19 h. Le lundi, le jour est plus festif, avec la remise des médailles.


L'histoire de la Sainte Rolende

Des miracles ont eu lieu sur la tombe de sainte Rolende.

La sainte Rolende est une fille du roi Lombards exilé en Gaule. Elle est décédée à Villers-Poterie vers 774. Elle meurt alors qu’elle fuyait un mariage imposé car elle souhaitait se consacrer à Dieu. En allant à un monastère de Cologne où elle souhaitait se réfugier, elle décède. Son corps est transporté en l’église de Gerpinnes. Des miracles sur sa tombe augmentent sa popularité. Les pèlerins affluent.

En mai 1103, le prince-évêque de Liège visite Gerpinnes pour y vénérer la sainte. Il décide de faire exhumer le corps et de rassembler les ossements de sainte Rolende en une châsse qui est placée dans la crypte de l’église de Gerpinnes.

Chaque week-end de Pentecôte, Gerpinnes organise la marche Sainte-Rolende en l’honneur de la sainte. La châsse contenant les reliques de la sainte est portée d’église en chapelle à travers toute la commune de Gerpinnes. L’itinéraire est devenu le Tour Sainte-Rolende qui passe par Hymiée, Hanzinne, Tarcienne, Bertransart, Les Flaches, Joncret, Acoz, Villers-Poterie, Gougnies, Fromiée et Gerpinnes. Son culte et sa légende sont importants pour les Gerpinnois. L’acte symbolique de toucher la châsse est destiné à demander protection contre les malédictions et les maléfices.