Charleroi Me Etienne Gras a obtenu la relaxe sous conditions du jeune suspect.

Cinq jours après son placement sous mandat d'arrêt, Kévin, un jeune braqueur, vient d'être libéré par la chambre du conseil de Charleroi. Vendredi dernier, il avait été placé sous mandat d'arrêt pour un vol à main armée commis à la station-service Scipioni de Montigny-le-Tilleul, le dimanche 1er février. Il faut dire que l'intéressé n'avait pas été des plus professionnels au moment de commettre son vol à main armée. Non content d'arborer une veste criarde aux couleurs de l'Italie, il avait agi à visage découvert, braquant le pompiste pour se faire remettre de l'argent, des cartouches de cigarettes et des bouteilles de whisky. 

Il avait ensuite pris la fuite avec le butin. Mais il n'aura pas fallu longtemps pour intercepter Kévin. Devant les enquêteurs, le jeune homme a expliqué qu'il avait perdu pied après avoir vu son temps plein se restreindre à un simple mi-temps. En manque d'argent, il n'a trouvé d'autre solution que de commettre un braquage. Ce mardi, Me Etienne Gras a plaidé sa libération devant la chambre du conseil de Charleroi. Une mesure de faveur qu'il a obtenue : Kévin a recouvré la liberté, sous conditions. Il comparaîtra néanmoins devant le tribunal correctionnel de Charleroi où il risque toujours une peine de prison ferme.