Charleroi Ah ça, ils ont de quoi être fiers, nos artistes carolos. Et c’est Jean "le Grand Jojo" Vanobbergen qui le dit !


À l’occasion de son concert au Palais des Beaux-Arts le vendredi 8 juin prochain, La DH a profité de quelques instants de répit entre les répétitions pour poser quelques questions au chanteur populaire. Il vient de présenter son hymne Goal, goal, goal ! pour soutenir les Diables Rouges durant la Coupe du Monde… Nous lui avons donc présenté nos hymnes carolos bien à nous : Beh oui da, du groupe Michel-Michel, et Rendez-vous à Moscou d’Henri le Magnifique.

"Les gens qui se mouillent, comme ça, c’est merveilleux", réagit le Grand Jojo, qui va célébrer en musique son 7e Mondial, après le triomphe en 1986 de Ole ole ole, we are the champions traduit dans cinquante pays. "Quand on fait ça juste pour s’amuser, sans but lucratif, c’est vraiment sympa. J’ai envie de dire: Félicitations ! Je crois que l’important, c’est d’avoir envie de le faire, et de s’amuser. Aujourd’hui, ça manque : avec les inondations, les attentats, et tout le reste… les gens ont besoin de ça, ils ont besoin de s’amuser. Même si nous, on le fait tous les 4 ans avec une grosse production derrière, ça reste sur le ton de la rigolade. C’est comme ça qu’on fait un bon produit, il faut sentir que c’est bon enfant."

Même pas peur de la concurrence ? "Tout le monde a sa place", répond le chanteur. "Chacun a son style, chacun est aux côtés des Diables. C’est ça qui compte." Et Charleroi ? "Moi je suis bruxellois, j’ai rempli le Cirque Royal, Forest National, mais s’il y a bien deux villes festives, où je trouve une chaleur que je ne retrouve pas ailleurs, c’est bien Charleroi et Mons !"

Le Grand Jojo sera justement au PBA vendredi soir pour tourner le clip de son nouvel hymne. "J’invite tout le monde à venir habillé aux couleurs nationales. Les gens pourront filmer avec leur téléphone et nous envoyer les vidéos. On monte tout ça, et on sortira le clip quelques jours après le concert. Ça va être la fête."