Charleroi Après la Sambrée, la 350 ou la Bisou m’chou, voici le Gimmius, un gin 100 % carolo.

Note d’agrumes, bouche généreuse et ronde, à l’image de la bouteille dans laquelle il est présenté : le Gimmius a débarqué en bord de Sambre au terme d’une longue et patiente élaboration, validée par des connaisseurs.

L’histoire de ce gin 100 % carolo est d’abord celle d’une amitié. Organisateur des apéros des quais qui se tiennent tous les quinze jours l’été, Julien Warrant partageait le projet avec David Reale, restaurateur italien, d’élaborer un produit qualitatif entièrement fabriqué à Charleroi. C’est donc logiquement qu’ils se sont tournés vers les Grandes distilleries de Charleroi (GDC) à Jumet, où le propriétaire Philippe Depasse et son équipe les ont accompagnés. "Nous sommes d’abord partis à la découverte de ce qui existait sur le marché, pour définir la variété qui nous plaisait."

À partir de là , il a fallu inventer une recette, doser chaque composant dans la bonne quantité pour arriver à l’équilibre : écorces d’orange, citron, cardamine, coriandre, baies de genévrier avec un trait de fleur de sureau, le Gimmius, qui titre 41 degrés, a demandé une année de recherches et de tests.

"Pour parvenir au perfect mix , nous avons constitué un petit comité de dégustation. Ses préférences ont été validées par des connaisseurs en spiritueux comme Laury et Nadia Zioui, à la tête du resto étoilé au Michelin L’Éveil des sens à Montigny-le-Tilleul. Dans le même temps, nous avons soigné le marketing et l’emballage : création du logo, de dépliants, outils de promotion, tout a été entièrement réalisé à Charleroi." Le gin se présente dans une robe limpide. "Nous avons fait le choix de le présenter dans des bouteilles design décorées de dessins blancs et noirs."

Visiblement, les consommateurs apprécient : en un peu moins de deux mois, près de 1.500 bouteilles ont été vendues. "Nous avions distillé 3.000 litres de gin", rappellent les concepteurs. Julien et David ont confié la distribution à un réseau de cavistes et spécialistes en spiritueux.

En ville , la Manufacture Urbaine propose le Gimmius à la vente, c’est aussi l’un des articles de sa gamme d’épicerie fine présente dans l’assortiment du Cora et le samedi au shopping center Rive Gauche. Le gin tradition pourrait bientôt se diversifier avec l’élaboration de variantes.

À la rentrée, une nouvelle production de 3.000 litres sera relancée. L’été, il se déguste sur glace avec un tonic premium et des zestes d’orange.