Charleroi

Les enfants du fondamental ont fait leur rentrée ce lundi à Charleroi, avec pas mal de nouveautés.


Redoutée ou attendue, ça y est, la rentrée a sonné pour les petits. Trousses et cahiers bien rangés dans leur cartable, les petites têtes blondes de la région de Charleroi ont rencontré leur nouvelle classe ce lundi.

Il y a, dans l’enseignement public fondamental à Charleroi, 10.400 élèves dans 45 écoles, réparties sur 81 implantations. "On essaye d’améliorer l’offre des écoles depuis des années" , souligne l’échevine Julie Patte (PS). "Nous avons six contrôleurs à Charleroi, mais ces derniers temps, ils essayent surtout d’aider les directions et les équipes d’enseignants à proposer de nouveaux projets."

Cantines gratuites, projets numériques, enseignement alternatif, accompagnement des enfants au cas par cas, … il y a de quoi faire pour essayer d’améliorer un enseignement qui va - de manière globale en Belgique - assez mal.

"La grande nouveauté cette année, c’est le nouveau projet pédagogique pour les Mimosas de Gosselies et la Bassée de Roux" , ajoute l’échevine. "On avait déjà beaucoup de petits projets, mais on voulait quelque chose de plus global, à l’échelle de l’école tout entière. On a donc proposé aux directions de nous pitcher des projets, et nous, on les aide du mieux qu’on peut. Et là, ça y est, c’est ambitieux, mais ces deux établissements vont proposer un cursus fondamental sans points ni devoirs."