Charleroi Le plus jeune échevin de la région se trouve à Montigny-le-Tilleul.

À Montigny-le-Tilleul/Landelies, le MR obtient la majorité absolue. Le groupe décide de faire une coalition avec le PS. La bourgmestre, Marie-Hélène Knoops, crée son collège communal. Parmi les échevins, on retrouve Léonard Pihot. Pour ces premières élections à 21 ans, il obtient le cinquième score avec 354 voix. Dans la région de Charleroi, c’est aujourd’hui le plus jeune échevin en fonction.

Quel est votre parcours en politique ?

"Je fais des études d’optique. Ma mère est commerçante, je l’ai suivie depuis que je suis petit et j’aime ce contact avec les gens. J’apprécie le fait de faire en sorte qu’ils sortent du magasin en étant satisfaits. Je suis en dernière année. Au niveau politique, j’ai pris ma carte du parti MR quand j’étais en 4e secondaire. Il y a deux ans, je suis réellement entré dans le groupe. Ensuite, je me suis dit que moi aussi je pouvais m’investir en politique. J’ai donc demandé à être candidat, j’y pensais depuis longtemps. 354 personnes m’ont fait confiance, et j’ai envie de les rendre fières."

Pourquoi avez-vous voulu vous lancer en politique ?

"J’ai toujours été passionné par la politique. Je m’y intéresse depuis des années, surtout au niveau communal. Ça permet d’avoir un contact avec la population et ça nous laisse l’opportunité de réaliser des choses pour eux. Je suis né ici, je vis ici, j’ai profité de tous les services offerts par la commune, je suis fier d’y habiter. Et je souhaiterais apporter ma petite touche à la commune."

Comment avez-vous mené votre campagne ?

"Je n’ai pas du tout utilisé les réseaux sociaux pour faire ma campagne. J’ai surtout fait du porte-à-porte avec différents collègues, ce qui m’a permis de voir comment chacun travaillait. On était très bien accueilli et ça m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes. Je dois également mon score aux bouches à oreilles. Je n’oublie pas que c’est également grâce aux autres si j’ai été élu. J’ai été très bien entouré et très bien soutenu. Que ce soit par mes collègues, mon voisin l’imprimeur, jusqu’à ceux qui m’ont relu, soutenu, conseillé."

Quels sont vos objectifs ?

"Je sais que je suis jeune et que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Mais je suis prêt à prendre mes responsabilités. Mon objectif, c’est d’apporter quelque chose dans la commune. Je compte travailler, tout en restant fidèle à moi-même et en gardant les pieds sur terre."

Comment comptez-vous gérer votre vie personnelle, l’école et la politique ?

"Je vais être organisé, faire des concessions comme peut-être arrêter en partie le tennis. Je souhaite bosser et ne pas décevoir les gens. Je veux vivre la politique avec passion."

Vous êtes le plus jeune échevin de la région, quel sentiment ça procure ?

"Je suis très heureux et infiniment reconnaissant de la confiance que m’ont accordé nos concitoyens. Je ne les décevrai pas, je suis conscient de l’importance de la tâche qui m’est confiée. J’ai l’envie de faire de l’excellent travail pour être à la hauteur de leurs espérances."

Avez-vous le projet d’évoluer en politique et d’être candidat aux régionales ou fédérales dans quelques années ?

"Je n’y ai pas encore réfléchi. À l’heure actuelle, ce n’est pas dans mes projets. Ma seule préoccupation est de faire du bon travail pour Montigny-le-Tilleul et Landelies. Mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve."

Ses projets:

Léonard Pihot est jeune et motivé, des projets il en a plusieurs ! Son objectif pour ces six prochaines années est de réussir à accomplir quelques projets et de satisfaire les citoyens. Le programme du collège communal n’est pas encore rédigé, ce ne sont que des idées de projets à ce stade. 

Léonard a reçu comme attributions la jeunesse, le sport et la petite enfance. "On réfléchit beaucoup avec les autres échevins, ça se fait en collaboration. Le programme n’est pas encore rédigé. Mon but est de fédérer et rassembler les citoyens. Ayant le sport dans mes attributions, je souhaiterais pour commencer faire un état des lieux des clubs sportifs, afin de voir quelles sont leurs demandes et les améliorations à réaliser. Je souhaite soutenir les mouvements de jeunesse dans les différentes activités et projets qu’ils organisent. J’aimerais également organiser un ‘run and bike’en collaboration avec les clubs de l’entité. Dans six ans, j’aimerais me dire que j’ai apporté ma petite touche dans la commune."