Charleroi

Les membres du PS réagissent un par un aux propos insultants énoncés par Eric Massin envers Caroline Taquin.


Suite aux propos insultants lors du discours du 1er mai d'Eric Massin (président du PS carolo) envers Caroline Taquin (la bourgmestre MR de Courcelles), les membres du PS réagissent un par un.

Les personnalités socialistes se désolidarisent d'Eric Massin et de ses propos. A commencer par une des premières concernées, Laurence Meire, tête de liste PS de Courcelles, puisque l'insulte est survenue lors de sa présentation pour les prochaines élections communales: "Je me désolidarise complètement de ces propos. Je ne suis pas quelqu'un qui attaque les autres. Je peux attaquer des projets ou des idées mais non des personnes. On a bien reconstruit notre parti, c'est dommage car on va être associé à cela. Nous souhaitons une campagne digne et respectueuse, sans coup en dessous de la ceinture. Je ne peux que m'opposer à ça."

Du côté carolo, ça ne passe pas non plus. Aucun n'excuse l'insulte d'Eric Massin. Julie Patte (PS), regrette également ces propos dit d'"inacceptables". Paul Magnette (PS), le bourgmestre de Charleroi a également réagi: "L'expression d'Eric Massin est intolérable et inexcusable. Je n'essaierai pas de l'expliquer par les circonstances". La vice-présidente du PS carolo reste également choquée. "Je ne partage décidément pas le même humour que mon président", annonce Babette Jandrain.

Denis Ducarme, le président de la fédération MR du Hainaut a interpellé Elio Di Rupo, le président du PS, pour demander à ce qu'Eric Massin fasse "un pas de côté". Si le Parti Socialiste ne prévoit pas de sanction particulière pour Eric Massin, Elio Di Rupo déclare que: "ces propos sont inacceptables et intolérables".