Charleroi L’échevine Françoise Daspremont répond à l’appel, main tendue, publiée dans La DH la semaine passée.


À la suite de la publication, samedi dernier, d’une interview de Serge Van Brakel, président d’Horizon 2000, qui plaidait pour une meilleure inclusion des personnes handicapées à Charleroi, l’échevine Françoise Daspremont (PS) donne la réplique. Et c’est très positif.

Dans nos pages, Serge Van Brakel plaidait pour une politique "transversale", qui ne dépend pas que d’un seul échevin. "Je partage tout à fait cet avis", répond Daspremont, en charge de la Personne handicapée. "À l’instar de bon nombre de compétences communales, qui supposent l’action conjointe de plusieurs membres du collège, nous envisageons la politique relative à la personne porteuse de handicaps comme une matière résolument transversale. Et pour cause, les êtres humains, porteurs de handicaps ou non ont les mêmes besoins. Elles doivent pouvoir se déplacer, avoir accès aux services publics, profiter de loisirs, faire du sport, aller au théâtre."

Le projet de ville a été dévoilé il y a quelque jour, et l’échevine promet que les élus carolos agiront sur plusieurs niveaux : "Pour les personnes porteuses de handicaps, l’inclusion des enfants au sein des filières classiques d’enseignement est une priorité, de même que l’amélioration de l’accès aux loisirs et aux événements publics tels que le carnaval, Quartier d’été, etc. Il est également important de soutenir le tissu associatif. La précédente majorité a mis en place des budgets participatifs que nous allons maintenir pour soutenir, entre autres, les associations qui portent des projets pour les personnes porteuses de handicaps."

Enfin, en matière d’infrastructures et d’espaces publics, elle promet de poursuivre la rénovation des bâtiments pour les rendre toujours plus accessibles : "Je me réjouis de voir, dans la presse, l’échevin des Travaux mettre la priorité sur les usagers faibles dans sa programmation de rénovation de voiries et le plan trottoirs. J’ajoute que tous les chantiers de l’enveloppe Feder prennent en considération les difficultés rencontrées par ce type de public pour permettre l’accès à tous les espaces publics mais aussi au Palais des Expos et au futur Palais des Congrès. De manière générale, tout projet de construction, de rénovation de bâtiment et d’espace public sera examiné avec le comité de consultation de la personne handicapée." Dont acte.