Charleroi

Le géant allemand Metro va à nouveau injecter des dizaines de millions d'euros dans Makro Belgique. 


Pour la troisième fois en quatre ans, la filiale belge va en effet revoir sa stratégie, rapportent mardi De Tijd et l'Echo. "Nos actionnaires veulent voir des résultats en 2019", a indiqué le CEO Vincent Nolf. "Makro est en soins intensifs", a même précisé M. Nolf. Les six supermarchés ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 9% entre 2015 et 2017, à 492 millions d'euros. "Il y a dix ans, il dépassait encore le milliard", précise L'Echo. En raison des pertes encaissées ces dernières années, la maison mère allemande, Metro, a dû déjà injecter 205 millions d'euros dans sa filiale depuis 2016. La direction belge a en outre supprimé 870 emplois au cours de deux restructurations, depuis 2014.

Une nouvelle stratégie commerciale a donc été présentée lundi lors d'un conseil d'entreprise national, après une perte de clientèle estimée à 5% par an depuis 2011. Des licenciements ne sont pas à l'ordre du jour cette fois. Le groupe allemand prévoit une augmentation de capital de plusieurs dizaines de millions d'euros pour mener à bien le nouveau plan.

Makro affirme ainsi vouloir "retrouver son ADN" en privilégiant notamment les "gros volumes". La chaîne souhaite aussi faire revenir dans ses enseignes les associations telles que les scouts, les associations de parents d'élèves, les clubs de sports... "Ces associations ont des besoins proches de ceux des professionnels, puisqu'elles sont aussi susceptibles de préparer de grandes quantités de nourriture en cuisine", soulignait Makro dans un communiqué diffusé lundi soir.

Parallèlement, la chaîne ne renonce pas à s'adresser aux résidents locaux. "Le distributeur proposera notamment des produits qui répondent parfaitement aux besoins locaux. Comme beaucoup de personnes d'origine italienne vivent à Charleroi par exemple, le site de Lodelinsart proposera plus de spécialités italiennes."

Ces changements d'orientation vont être introduits progressivement, le magasin de Deurne accueillant les phases test du nouveau plan.