Charleroi Avec son casier long comme un jour sans pain, il ne peut solliciter qu’une peine de travail