Charleroi

Acharné, l'auteur avait foncé sur la voiture de la victime pour l'immobiliser.

Bourgade pourtant paisible d'ordinaire, Momignies a été le théâtre d'une expédition punitive particulièrement sanglante, dans la nuit de samedi à dimanche. Visiblement excédé de ne pas avoir récupéré les 100 euros qu'il avait prêté à une de ses connaissances, un homme de 37 ans a décidé d'employer la manière forte pour se faire justice. Il s'est donc lancé à la poursuite de la voiture de son débiteur et n'a pas hésité à foncer dans celle-ci pour l'immobiliser. En rage, le créancier s'est jeté sur son adversaire et l'a frappée à plusieurs reprises à l'aide d'un couteau. La lame l'a notamment atteint à la gorge, ce qui démontre que l'auteur était manifestement animé d'une intention homicide.

Une fois son acte perpétré, l'individu a regagné le domicile de sa grand-mère et s'est endormi paisiblement. C'est d'ailleurs là que les forces de l'ordre l'ont interpellé dans le courant de la nuit. Aux enquêteurs, l'homme n'a pas hésité à déclarer qu'il « regrettait d'avoir abimer sa voiture », mais également « de ne pas avoir fini le travail ». Pas étonnant, dès lors, que le parquet de Charleroi l'a déféré devant le juge d'instruction avec un réquisitoire de mandat d'arrêt pour tentative d'assassinat.

La victime, âgée de 40 ans, a pour sa part été hospitalisée dans un état critique au CHU Marie Curie de Lodelinsart. L'opération d'urgence s'est bien déroulée, mais aux dernières nouvelles, son pronostic vital était toujours engagé.

L'auteur de cette agression sanglante était déjà connu de la Justice pour des faits liés aux stupéfiants. On ignore, à ce stade, si la dette au centre de l'affaire, avait un rapport avec une transaction concernant de la drogue.