Charleroi

Le match Panama-Belgique, c'est déjà ce lundi début de soirée.


Petit rappel pour les supporters carolos qui suivront le match de chez eux ou sur l'écran géant de la place de la Digue: les feux de Bengale, pétards et autres dispositifs pyrotechniques sont strictement interdits dans le périmètre de l'intraring.

"Il s'agit de conserver la tranquillité des riverains, des commerçants, des passants, des supporters et d'assurer la sécurité de tous", précise la Ville de Charleroi.

Le ministre Jan Jambon précisait fin mai, dans une circulaire envoyée aux communes, que les Villes pouvaient mettre des amendes montant jusqu'à 350€ pour celles ou ceux qui manqueraient de civisme durant la Coupe du monde.

A noter que sur la place de la Digue, les sacs qui dépassent le format A4 (une feuille de papier standard) sont interdits. Par contre, les stewards n'auront pas le droit de fouiller les gens qui veulent assister au match: ils ne peuvent le faire que dans les stades.

La police sera présente en force, pour chaque retransmission: avant le début des matchs, et à l'issue des rencontre. Mais en plus: "le périmètre de l’intraring compris entre les boulevards Dewandre, Zoé Drion, l’avenue Général Michel, les rues Willy Ernst, de l’Ecluse, les Quais, les rues Jean Monnet, Grand Central, de l’Ancre, du Mambourg et de la Broucheterre sera placé sous la surveillance de la police qui, en fonction de la situation du trafic et de son observation des flux automobiles, filtrera les entrées dans la ville de supporters circulant à bord de véhicules. Le but n’est pas d’entraver la fête ni les légitimes coups de klaxons de liesse mais bien d’éviter l’engorgement du centre-ville et de permettre à tous les usagers d’accéder à la ville ou d’en sortir facilement et ce, quels que soient leur(s) but(s) et destination", ajoute la Ville.