Charleroi Les auteurs ont cisaillé les clôtures pour s’emparer des ovins 
 
Ce n’est pas le premier vol d’animaux dont est victime la SPA de Charleroi. Mais celui-ci est particulièrement culotté. D’une part, parce qu’il s’est déroulé en plein jour, lundi vers 18h30, peu après la fermeture du refuge. D’autre part, parce que les auteurs savaient parfaitement que des caméras de surveillance les filmaient, mais qu’ils n’en ont pas pour autant abandonné leur projet. 

Munis de pinces, ils ont cisaillé la clôture et ont utilisé des cordes pour attacher les trois boucs qu’ils convoitaient. Le visage caché, les voleurs de bétail ont pris la fuite avec les trois ovins sans être inquiétés. Une plainte a été déposée auprès de la police locale de Charleroi mais on craint malheureusement que les animaux aient déjà été tués et désossés dans un abattoir clandestin. F.D.