Charleroi

L’ex-bourgmestre est soupçonné d’avoir porté des coups à sa femme

PONT-A-CELLES La nuit de Noël a manifestement été agitée à Pont-à-Celles.

Le conseiller communal et ancien bourgmestre, Charles Petitjean (FN), est en effet soupçonné d’avoir porté des coups à son épouse, à la suite d’une dispute. La victime a été sérieusement blessée et a d’ailleurs dû être hospitalisée.

Malgré son état, elle a déposé plainte contre son mari, qui a été auditionné par la police locale de la zone Brunau et déféré samedi matin au parquet de Charleroi.

Suite à l’audition du suspect, le magistrat de service a décidé de mettre l’affaire à l’instruction pour coups et blessures volontaires avec incapacité temporaire, avec la circonstance aggravante que l’intéressé entretient une relation avec la victime.

Charles Petitjean a donc été renvoyé devant le juge d’instruction avec un réquisitoire de mandat d’arrêt. On ignore si celui-ci a été exécuté. Le septuagénaire, lui, persiste à nier les faits.

Député wallon jusqu’en 2009, Charles Petitjean accumule décidément les ennuis judiciaires. Un dossier de mariage blanc, avec l’épouse marocaine qui aurait été victime des coups, est actuellement à l’étude au parquet de Charleroi.

L’ex-bourgmestre de Pont-à-Celles devra en outre bientôt répondre devant le tribunal correctionnel d’infractions à la législation du travail et de harcèlement moral et sexuel sur son ancienne secrétaire.



© La Dernière Heure 2010