Charleroi

Biercée a connu ce week-end sa 144 e ducasse à la cerise.

Cette fête tire ses origines au milieu du 19e siècle. À cette époque, Biercée, village rural, dépendait en grande majorité de sa culture fruitière. Au 19e siècle, la cerise est alors le fruit le plus rentable et est cultivée de manière intensive.

Suite à ce succès , en 1875, une fête lui est même consacrée. Pour commémorer le centenaire de cette fête, le comité organisateur de la fête fonde une confrérie le 14 juillet 1975, le jour de fête nationale française.

Cette tarte a été créée par Vincent Cassel. Ce membre fondateur de la confrérie est également pâtissier. La tarte à la cerise est un véritable tour de force. La pâte réalisée à base de la farine d’épeautre ne pèse pas moins de 130kg pour une conférence record de 1,65m. La coutume veut que l’on mange un morceau de tarte avec un verre de Flambée. Les festivités se déroulent traditionnellement du vendredi au lundi.

L’endroit où s’est aussi créée cette confrérie n’est pas si anodin, la distillerie de Biercée toute proche aide à la transformation de ces fruits en un nectar apprécié de tous : la Flambée. Cet alcool de cerise peut même se servir tiède. La tradition de cette ducasse propose également la confection d’une grande tarte géante sur laquelle sont disposées plus de 10.000 cerises.