Charleroi

Cette fois, c'est bouclé: le comité des sages de l'union socialiste communale (USC) de Charleroi a approuvé ce mercredi -à l'unanimité- les projets de listes communale et provinciale qui seront soumises aux votes des militants lors d'un congrès le 1er juin prochain. 


Les candidats de tête avaient été préalablement désignés: leurs noms sont confirmés. 

La position de leader d'Eric Massin à la Province n'a pas été remise en question, malgré la crise qui lui a coûté la présidence de la fédé, après un propos insultant adressé à une adversaire politique, la bourgmestre MR Caroline Taquin qu'il avait qualifiée de "salope" à la tribune du premier mai. 

En 2012, son prédécesseur Yves Lardinois avait fait près de 13.000 voix. Le score sera déterminant pour lui ouvrir les portes du collège provincial du Hainaut où il compte bien lui succéder. 

Massin sera suivi par Mauricette Carême, et après Jacques Semal en troisième position, par une petite nouvelle dont le nom n'est pas inconnu des militants PS: Natacha Blanchart, fille de Philippe qui siège au parlement fédéral. 

La liste à la Ville de Charleroi

A la ville, le bourgmestre Paul Magnette se chargera de tirer la liste devant Françoise Daspremont. Logiquement, Philippe Van Cauwenberghe, Julie Patte et Serge Beghin occupent les places suivantes. 

Quelques surprises arrivent derrière: d'abord, Line Manouvrier et Mamut Dogru qui occupaient les 11ème et 12ème places en 2012 remontent à la sixième et la septième devant... Babette Jandrain, qui brûle la politesse à l'échevine sortante Anne-Marie Boeckaert, reléguée au 48ème rang devant les trois parlementaires wallons Serdar Kilic, Latifa Gahouchi et Anthony Dufrane. 

Dominique Fotia et Jean-Philippe Preumont précèdent Thomas Parmentier, devant Alicia Monard et Maxime Felon. Président de la Sambrienne, Hicham Imane est le seul à régresser sur la liste: il passe de la 15ème à la 17ème place. Quant à Gaëtan Bangisa qui s'était fait battre au poll de sa section marcinelloise, il n'apparait qu'en 45ème place.