Charleroi Un bond de 17 % de la part de la FWB, qui signe pour 4 ans de plus.

Au Quai 10 à Charleroi, la dixième édition du festival au féminin "Elles tissent leur toile du nord au sud" s’achève sur une note très positive. "Du 7 au 10 mars où pas moins de 19 films étaient à l’affiche, nous avons accueilli un bon millier de festivaliers", sourit le directeur Matthieu Bakolas.

La qualité de la programmation n’est pas le seul élément à expliquer ce succès. En effet, cette édition anniversaire misait sur des extra : réalité augmentée, gaming, art numérique en dehors des débats, rencontres, avant-premières, drinks… Des animations qui ont favorisé le recrutement de centaines de participants. "Le cinéma a bien démarré son année : au cours des deux premiers mois de 2018, nous avons fait 8 % d’entrées en plus qu’en 2017. Mais plus réjouissant, notre chiffre d’affaires a connu une augmentation de 20 %, ce qui indique que nous avons augmenté notre nombre de spectateurs ordinaires. En un an, 493 films ont été programmés dans nos salles, pour un total de 8.250 séances."

Le Parc, qui exploite le Quai 10, a le sourire : la convention de financement qu’elle vient de signer avec la Fédération Wallonie-Bruxelles voit le montant de sa subvention passer de 115.000 à 135.000 euros (+17 %). "L’autre bonne nouvelle, c’est que la validité de la convention passe d’un an à quatre ans."

Le Quai 10 a trouvé sa place : "L’enquête de satisfaction menée en décembre auprès de 600 répondants a confirmé que notre offre rencontrait les attentes du public. Il n’y a plus de concurrence avec le cinéma Pathé qui exploite un autre créneau, mais plutôt une vraie complémentarité."