Charleroi Une "der des der" au parc, avant de déménager probablement vers la place de la Digue.


On s’inquiétait de n’avoir aucune annonce sur la formule que proposerait la Ville de Charleroi cette année pour le Quartier d’été, nous voilà rassurés : suite à une question de Véronique Salvi (CDH) au conseil communal, l’échevine du folklore Julie Patte (PS) a apporté la plupart des détails.

"Quartier d’été débutera le jeudi 5 juillet en soirée pour se terminer le 14 août, toujours au parc Astrid", répond-elle. "La configuration sera la même que l’année précédente, à l’exception d’un bac à sable plus grand et de deux accès pour personnes à mobilité réduite, on avait dû bricoler l’année passée, ça n’allait pas. Niveau formule, on a revu le programme, les activités seront globalement les mêmes aussi, mais elles seront réorganisées par journées à thème, parce que les gens étaient parfois un peu perdus l’été passé. Cette fois, ce sera : les Kids Days le mercredi, guinguettes les dimanches et des journées réservées aux sports. Le détail sera finalisé pour la mi-juin, mais le tout reste bien entendu 100 % gratuit et ce seront toujours les associations locales qui animeront les journées."

L’inauguration , un jeudi, a de quoi surprendre. "C’est pour éviter la collision avec les soirées foot du mondial", nous chuchote Julie Patte. "La police sera déjà bien occupée vendredi, le soir du match, s’il faut en plus sécuriser la grosse soirée d’inauguration, on ne s’en sortira pas."

Au rayon des nouveautés, on pourra retrouver le divertissement à la mode cette année : une "escape room", qui sera mobile. Quartier d’été fera panier plein au niveau des sports également, avec la découverte de nouvelles pratiques, comme le pétéca, le trollball et l’ultimate frisbee.

"Comme le Huggy’s Bar (bar à burger, NdlR) avait eu un énorme succès l’année passée, et qu’ils ouvriront d’ailleurs leur restaurant dans les prochaines semaines sur la place de la Digue, on a eu envie de mettre en avant un acteur local : c’est la Manufacture Urbaine qui aura son coin resto cette fois-ci", ajoute l’échevine.

L'événement déménage en 2019

Le prochain Quartier d’été devrait changer de formule : "On le faisait au parc Astrid pour dynamiser cette partie de la ville, j’estime qu’on a plutôt bien réussi", explique Julie Patte (PS). "Mais il y a un gros point faible : ça ne fait quasiment aucune retombée sur l’Horeca local. Le concept sera repensé en 2019, en gardant ça en tête. Sans préjuger de ce que décidera la prochaine majorité, la place de la Digue serait une candidate de poids : même si ça manque de verdure, c’est une grande page blanche qu’on peut habiller comme on veut."

À noter que l’organisateur pourrait aussi changer, 50N5E (pari gagné pour le Quartier d’été l’année passée) n’ayant remporté qu’un marché de deux ans qui prend fin dans trois mois.