Charleroi Un nouveau projet pédagogique entre en application dès ce lundi dans ces deux écoles de Roux et Gosselies.


Original, c'est le moins qu'on puisse dire. A la Bassée (Roux) et les Mimosas (Gosselies), un nouveau projet pédagogique a été lancé pour la rentrée des petits : pas de cotes sur les bulletins, ni de devoirs à la maison.

"Pour un enfant, des points, ça ne représente rien, c’est surtout les parents que ça intéresse", dit la directrice de l'établissement dans les colonnes de Sudpresse ce matin. "Nous voulons nous concentrer sur l’autonomie des enfants, leur rythme, avec pour objectif de les conduire au CEB, sans redoublement. Nous sommes convaincus de les armer pour qu’ils aillent au-delà des objectifs minimums du CEB. L’objectif n’est pas de lui mettre une cotation, mais plutôt de travailler sur un système d’acquisition des compétences."

Pour arriver au CEB en connaissant tout ce qu'il faut, et même plus, l'équipe est renforcée. "Sur un tiers de l’horaire, il y aura effectivement une personne en plus dans chaque classe." De quoi mieux accompagner les difficultés et maintenir tout le monde à niveau, à son rythme.

Concernant les devoirs, la direction estime qu'après une journée de boulot, les enfants ont déjà assez travaillé. Les écoles ont toutefois conclu un "contrat" avec les parents: ils doivent lire pour ou avec les enfants, pour les aider à se développer.