Charleroi La prise d’otage a nécessité l’intervention des forces spéciales