Charleroi Organisation non gouvernementale de la mouvance ouvrière chrétienne, Solidarité Mondiale a mené ce jeudi une action de sensibilisation aux vêtements sportifs "propres" devant le centre commercial Rive Gauche, sur la place Verte à Charleroi.


"En prélude au match des Diables rouges contre l'Angleterre, il nous semblait important d'attirer l'attention des consommateurs sur cette problématique", explique Nicolas Dereume. L'objectif, c'est de mettre la pression sur les marques belges afin qu'elles respectent trois revendications fondamentales: octroyer un salaire vital à leurs travailleurs y compris dans les pays en voie de développement, accepter la création de syndicats au sein des entreprises et veiller à des conditions de travail décentes. 

"De grandes marques comme Adidas, Nike, Puma ou autre font produire leurs maillots de l'autre côté de la planète sans en payer le prix", selon Hassan, animateur pour la campagne." Un chiffre permet d'en prendre la mesure: si la réplique d'un maillot se vend jusqu'à 85 euros pièce, les frais salariaux du fournisseur représentent à peine 0,60 cents, alors que le fabricant touche quarante fois plus (NDLR: autour de 25 euros). Nous demandons aux consommateurs de soutenir notre action en faveur d'une meilleure répartition des marges bénéficiaires." 

Les pétitions remplies par Solidarité Mondiale seront envoyées aux marques afin qu'elles garantissent des revenus décents aux ouvriers de leurs usines en Asie. 

Menée dans un moment hautement symbolique pour le monde du sport, cette campagne aura des suites. Vous voilà prévenus.