Charleroi Charleroi était animé ce week-end pour les fêtes de Wallonie.


Les fêtes de Wallonie à Charleroi existent depuis de nombreuses années. Le grand événement attendu était surtout les concerts du NRJ In The Park. Des milliers de carolos se rassemblaient sur le parking du Palais des expositions pour voir l’artiste du moment.

En 2016, avec l’accord de la Ville, le NRJ In The Park n’a plus eu lieu car il souhaitait se consacrer à une tournée nationale en trois dates. La Ville de Charleroi souhaitait quant à elle fêter les 350 ans, et le concert ne semblait pas être l’idéal pour cet événement. Depuis deux ans, les fêtes de Wallonie ont changé de visage. La culture a été mieux mise en valeur et le public est de plus en plus présent.

Cette année, les fêtes de Wallonie sont organisées les 7, 8 et 9 septembre, un week-end avant celles de Namur. Des événements culturels animaient chaque recoin de la ville. Tous les opérateurs culturels se sont investis pour offrir aux carolos un week-end de fête. Cette édition était un peu particulière puisque deux éléments sont venus s’ajouter. Un premier plus historique : le centenaire de la guerre 14-18. Et un autre plus culturel : les 60 ans de Gaston.

L’objectif de ces fêtes de Wallonie était de mettre en valeur la langue wallonne, les produits régionaux et les cultures urbaines actuelles. Le centre culturel Eden, le Rockerill, la RTBF et bien d’autres partenaires se sont mis en quatre pour proposer aux carolos un événement culturel plus dense d’année en année.

Les Wallo’s ont commencé vendredi avec du slam poétique, une conférence et un apéro urbain organisé par des étudiants de Charleroi, les Djoyeux de Châlérwè. C’était important pour la Ville que les étudiants se mêlent également à la fête. Le samedi, la journée a commencé par le discours du bourgmestre, suivi du cortège des Géants. Les événements se sont succédé sur la place de la Digue et sur la place Verte. Sur la place de la Digue, un village wallon était installé de midi à minuit. Des produits locaux comme des bières de la région, des produits issus de l’agriculture mais aussi des animations musicales étaient proposés. De 13 heures à 14 heures, c’est les 60 ans de Gaston qui ont animé la place avec un flashmob et une course d’escargots.

C’est ensuite sur la place Verte que les animations se déroulaient. Pendant une après-midi, l’Eden et ses partenaires ont organisé une Block Party. Tous les opérateurs de la culture urbaine à Charleroi étaient présents pour faire découvrir au public leurs pratiques. Danse, roller, skate, open mic, slam, etc.

Pour terminer la journée, un autre apéro wallon était installé avec un DJ. Et des concerts organisés par la RTBF ont eu lieu sur la place de la Digue toute la soirée. Sans oublier l’Uzine Festival organisé tous les ans au Rockerill. Pour clôturer le tout, à minuit, le feu d’artifice a brillé de mille feux. Les fêtes de Wallonie n’étaient pourtant pas terminées puisque, le dimanche, l’Eden accueillait encore les carolos pour un cabaret wallon et un banquet.