Charleroi

Des flaques de sang sur le trottoir. Des cris de douleur. Des ambulances et des combis de police. Et puis des coups de feu qui claquent. Ce vendredi matin, à Charleroi-Nord, certains ont cru à un remake de la tuerie de Liège. Mais le drame qui s’est joué dans la rue de la Cité relève du conflit familial poussé à son paroxysme.


Thierry Struyven, âgé de 53 ans, était en instance de séparation avec son épouse. D’après le voisinage, l’homme avait la main légère, surtout lorsqu’il avait bu. Et ce vendredi matin, lorsqu’il est venu rechercher quelques affaires vers 8 heures, le ton est à nouveau monté. Cette fois, Thierry Struyven a empoigné un marteau et n’a pas hésité à frapper son ex, en visant notamment la tête. Ayant suivi une formation d’agent de sécurité, Kevin Struyven, le fils de l’agresseur, a alors tenté de s’interposer. Mais son père n’a pas hésité à le poignarder à plusieurs reprises, le blessant grièvement à la tête et au thorax. La scène, dantesque, s’est poursuivie sur le trottoir.

(...)