Charleroi

Une avarie au niveau d’un camion serait à l’origine du brasier.

Il n’aura fallu que quelques étincelles, vu la sécheresse actuelle, pour provoquer un immense brasier. Ce vendredi, vers 14 heures, un camion venu entreposer de l’engrais dans un champ bordant la N53 à Thirimont a subitement perdu son essieu. Son moteur s’est alors mis à fumer et le tas de fumier situé à proximité s’est embrasé comme une torche.

Alimentées par un vent puissant, les flammes se sont rapidement communiquées au champ tout entier, provoquant un nuage de fumée noire. Alertés, les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont descendus sur place. Vu l’ampleur du brasier, une vingtaine d’hommes et huit véhicules (dont une moitié de 4X4) ont été nécessaires pour combattre l’incendie. Une noria de citernes a d’ailleurs été mise en place pour permettre une alimentation continue en eau.

De son côté, l’agriculteur s’est chargé d’étendre le tas de fumier incandescent afin d’accélérer son extinction. Vu la force du vent, une simple flammèche pouvait en effet raviver la fournaise. Les pompiers devront certainement oeuvrer durant plusieurs heures pour parvenir à bout de ce feu qui a déjà dévasté plus de deux hectares de champs.