Charleroi Depuis janvier, les recyparcs reprennent les petits emballages en plastique.


Marre de remplir vos sacs poubelle si chers payés avec des emballages, des films plastique, des barquettes de charcuterie ou de fromage ? Ca tombe bien, puisque tous les supermarchés n’en sont pas encore à réduire leur utilisation de plastique, les recyparcs de l’intercommunale Tibi (anciennement ICDI) les reprennent.

Après six mois de collecte de quasiment tous les petits plastiques d’emballage vides, secs et propres ainsi que des objets en plastique (seaux, cintres, etc.), l’intercommunale observe que la réponse des Carolos ne s’est pas fait attendre : déjà 126 tonnes ont été récoltées au sein des parcs de recyclage. Soit vingt tonnes de plus que l’année précédente, où seuls les films plastiques et les pots de fleurs étaient acceptés.

Tibi prévoit d’ailleurs d’ici la fin de l’année 2018 une récupération qui pourrait monter jusqu’à 250 tonnes.

Malgré ce résultat positif, l’intercommunale regrette les erreurs encore trop nombreuses : des films plastiques qui contiennent une couche d’aluminium (comme un paquet de chips ou un paquet de café) qui se retrouvent dans les parcs ou les poubelles bleues, au lieu des compartiments déchets résiduels. Plus embêtant, les sacs bleus PMC sont encore trop souvent refusés (les éboueurs apposent une main rouge sur le sac) : on y retrouve des objets qui ne devraient pas s’y trouver : barquettes en plastique, bouteilles qui contiennent du liquide, déchets plastique comme des boîtes à tartine, des gobelets, des joueurs, etc.