Charleroi Saint-Laurent et Notre-Dame de Trazegnies sortiront ensemble désormais.

Ce dimanche 5 avait lieu la dixième marche de la Saint-Laurent à Trazegnies.

Cette occasion était toute particulière car une nouvelle statue de Notre-Dame de Trazegnies accompagnait le saint.

D’ordinaire prévue en septembre, les organisateurs avaient souhaité rassembler ces deux marches en vue d’une possible reconnaissance comme marche de l’Entre-Sambre-et-Meuse par l’Unesco. Même si elle n’a pas eu lieu tous les ans, la marche de Notre-Dame de Trazegnies en est à sa 425e année.

Les deux saints étaient portés fièrement et présentés dans les quatre chapelles de la région spécialement ouvertes au public pour l’occasion.

Pour accompagner les statues, les organisateurs ont pu compter sur cinq compagnies de Jumet, Trazegnies, Forchies-la-Marche et Lobbes.

Cette marche débutée dès samedi se rappelait au bon souvenir des habitants en déambulant au rythme des tambours et des sabots des chevaux.

Oubliée pendant des années, Grégory De Ridder, parti s’installer en France depuis, avait réussi à ressusciter cette marche.

Il avait été suivi à l’époque par les autorités locales souhaitant également faire valoir l’importance de son folklore face au tour de la Madeleine et la Sainte-Rolende notamment.

Pour des raisons financières évidentes, les marches de Saint -Laurent et de Notre-Dame de Trazegnies se font le premier week-end d’août.

Les deux statues sont célèbrées conjointement lors d’une messe dans la Salle des Chevaliers du château de Trazegnies récemment restaurée.

La nouvelle statue de Notre-Dame, réalisée par l’artiste Flavio Giacomello, faisait sa première sortie; les autorités locales représentées par Messieurs Neirynck et Dehan se félicitaient de l’engouement de la population pour la préservation d’un patrimoine unique et rassembleur.

Le cadre historique et idyllique du château donnait un sérieux plus au travail et à la passion des organisateurs.