Charleroi La mère est poursuivie pour non-assistance à personne en danger.


C’est une histoire sordide qui a été présentée devant le tribunal correctionnel de Charleroi ce jeudi 21 juin.

Le tribunal auditionnait Cindy L’Olivier et son ex-compagnon Gaëtan Everaert. Lui était inculpé pour coups et blessures et elle pour non-assistance à personne en danger. La pauvre vi-ctime n’était autre que le dernier de la famille : le petit Dary-kson, âgé de 16 mois à peine.

Les faits se sont déroulés les 10 et 11 janvier 2018. Ce 10 janvier, Cindy et Gaëtan étaient partis fêter l’anniversaire du frère de ce dernier accompagnés de leurs enfants, dont le petit Darykson. Alors que la fête familiale battait son plein, l’enfant s’était cogné contre un coin de table de salon sans autre conséquence.

Au retour de la fête , passé 23 h, Cindy est allée coucher sa fille et Gaëtan le bébé.

Le lendemain matin, alors que tous se préparaient pour aller visiter un nouveau logement social à Charleroi, Gaëtan est descendu avec le petit couvert d’hématomes au visage. Ne prenant pas plus l’affaire au sérieux, ils se sont rendus à la pharmacie pour acheter une pommade pour soigner Darykson. La visite faite, le beau-père s’en est allé au boulot, demandant simplement à être prévenu si les choses n’allaient pas mieux. Ils envisageraient alors de se rendre à l’hôpital afin de prodiguer des soins au bambin.

La mère a appelé sa propre mère pour lui expliquer la situation. Cindy a rappelé son compagnon pour se rendre aux urgences.

Convoqué devant la justice à la suite d’une intervention de l’hôpital, Gaëtan n’a plus nié avoir porté des coups au visage du bébé qui pleurait et l’avoir attrapé à la gorge. La mère de 32 ans, qui a sept enfants de cinq pères différents, a juste tenté de "sauver sa peau". Aucun des deux ne semblait avoir conscience du mal que Darykson a pu ressentir.

Lors du procès, chacun a cherché à charger l’autre. Gaëtan a même prétendu un moment croire qu’il avait rêvé d’avoir frappé l’enfant et qu’il ne se rappelait plus rien, à cause de l’alcool probablement. Il pensait également que la justice allait lui retirer ses enfants. Cindy disait être sous l’emprise de son ex-compagnon, avoir peur de lui et craindre aussi pour la garde de ses enfants. Le bébé ne porte plus de traces physiques mais restera sans doute marqué.