Charleroi Le chef étoilé partira pour la troisième édition d "Un Belge à Tanger".

"Un Belge à Tanger" a été créé en 2016, c’est aujourd’hui la troisième édition de cette rencontre entre entreprises. C’est trois jours riches de rencontres d’affaires et de découvertes. Du 26 au 28 septembre, les industries belges et les opérateurs économiques de la région de Tanger, au Maroc, se rencontrent.

Tanger c’est le deuxième pôle économique du Maroc après des investissements colossaux (milliards de dollars en 10 ans). La ville présente des atouts fiscaux et douaniers importants pour les investisseurs étrangers : une zone franche, un nouveau port, le transport de souteneurs Tanger Med, une industrie automobile en plein essor, etc.

Cette année, ces entrepreneurs seront réunis autour de la cuisine du chef belgo-marocain, Laury Zioui. Le chef carolo a un restaurant étoilé à Montigny-le-Tilleul : L’Éveil des sens. C’est le 1er chef marocain à être étoilé au Michelin. Il tient le restaurant avec sa femme, Nadia Zioui, la première femme sommelière de Belgique. C’est la deuxième fois qu’ils participent à "Un Belge à Tanger". "La première mission économi que belge à laquelle j’ai participé au Maroc m’a permis de comprendre l’intérêt de la gastronomie dans de tels rassemblements", souligne Yesmina Hantout, l’organisatrice.

Pour cette édition 2018 , une vingtaine de chefs participeront. Il est bien sûr encore possible pour les entreprises de s’inscrire. "C’est un joli challenge, si l’on peut permettre un meilleur échange c’est bien. On veut montrer que de bonnes choses se font. Il faut un pont entre les deux pays, et on y participe", explique Nadia. Pour Laury Zoui, le cuisinier carolo, c’est une organisation qui apporte du partage et du bonheur : "C’est une belle expérience de partage du savoir et de la cuisine."

Ce sera trois jours de partage entre les entreprises belges et marocaines. Une façon de mettre en valeur les deux régions, d’aider les entreprises à se développer et former des jeunes personnes à la recherche d’expérience. Au programme : conférences, rencontres, mais également un gala où le chef Zioui préparera le repas dont il garde encore le secret. "Les produits seront locaux mais j’apporterai quelques ingrédients qui marqueront la différence."