Charleroi

Marcel Pillod nie toujours avoir assassiné Albert Blaise.

Le 17 mai 2017, une valise flottant sur le canal Charleroi-Bruxelles à Viesville attire l’attention d’un éclusier. Elle dégage une odeur nauséabonde et pèse plus de 60 kilos. Et pour cause : à l’intérieur, les enquêteurs découvrent le cadavre d’un homme. La victime est rapidement identifiée comme étant Albert Blaise, âgé de 74 ans et domicilie à la rue Tumelaire à Charleroi.

La PJF de Charleroi se lance sur deux pistes simultanées : le modèle de la valise est assez particulier et n’est d’ailleurs vendu que dans deux magasins en Belgique : à Anvers… et à Charleroi. Un seul exemplaire a été acheté, le 17 avril 2017. Or, c’est à cette date, justement, que le pacemaker d’Albert Blaise s’est arrêté, à 15h57 précisément.

Les caméras de surveillance du magasin de maroquinerie permettent aux policiers d’identifier l’acheteur, à savoir Marcel Pillod (61 ans), une connaissance d’Albert Blaise. Intercepté, ce dernier explique qu’il a acheté cette valise pour “partir en vacances en Espagne”. Mais la coïncidence est trop flagrante. Pillod finit par reconnaître s’être rendu chez Albert Blaise qui lui devait 6000 euros. “Quand je suis arrivé chez lui, il était déjà mort”, explique-t-il. “J’ai trouvé sa carte bancaire et je me suis remboursé l’argent qu’il me devait. Voilà pourquoi je me suis débarrassé de son corps.” Après avoir embarqué le cadavre dans la valise et l’avoir mis dans le coffre de sa voiture, Marcel Pillod s’est rendu à Viesville pour le jeter dans le canal. Pas de chance pour lui, le “colis” a fini par remonter à la surface. Placé sous mandat d’arrêt pour assassinat, le suspect nie formellement avoir tué Albert Blaise. Mais l’homme a livré plusieurs versions depuis son arrestation, avant de réussir le test du polygraphe. En mai dernier, Marcel Pillod a été libéré sous bracelet électronique par la chambre du conseil de Charleroi. Me Christian Mathieu a tenté ce mardi une libération sous conditions. En vain. L’enquête touche à sa fin et il y a lieu de croire que le suspect se rendra à son procès avec le bracelet électronique à la cheville.