Charleroi

L’arrondissement électoral de Thuin, s’il est géographiquement vaste, à cheval sur Thuin, le Centre et la Botte du Hainaut, ne lui donne droit qu’à une courte liste : trois candidats effectifs seulement, et quatre suppléants, dont le MR a présenté le détail hier à Anderlues. Sans surprise, le député sortant Yves Binon, bourgmestre de Ham-sur-Heure/Nalinnes, la conduira.

À 49 ans , responsable d’entreprise, il a à son actif la dernière mandature à la Région. Non pas pour y avoir battu les records de questions posées, dit-il, mais bien pour les avancées obtenues dans son travail de relais, dans l’opposition, avec la volonté de faire avancer des dossiers qui stagnent depuis trop longtemps, comme ceux de la N 54 et de la N 5.

Il est suivi de Corinne Cubi, une enseignante de 45 ans, conseillère communale à Anderlues, et qui s’intéresse particulièrement, explique-t-elle, à revaloriser un enseignement qui oriente mieux les jeunes vers des métiers en développement, et à augmenter les capacités d’accueil des crèches.

3e et dernier effectif, Tanguy Dardenne, 33 ans, est, dans le civil, ingénieur de gestion et consultant. Politiquement, il est échevin de Chimay, notamment en charge des finances, et ses centres d’intérêt vont particulièrement à l’entrepreneuriat.

L’avocate Marie-Françoise Nicaise est première suppléante. Échevine des Finances et de la Mobilité de Thuin, elle insiste sur la nécessité d’une transparence et d’une bonne gouvernance en politique.

Jérôme Urbain, échevin de Binche et 2e suppléant, explique, lui, l’importance du rôle des PME dans le développement régional. Troisième suppléante, Christiane Houssière est conseillère communale à Beaumont, avec pour thèmes de prédilection l’enseignement. Albert Depret, l’inoxydable bourgmestre de Momignies, est le dernier suppléant et il veut répéter encore une disponibilité qui lui a assuré, au dernier scrutin, plus de 7.600 voix.

Président fédéral du MR, Olivier Chastel a rappelé l’importance de la Région, encore accrue avec le transfert des compétences, et la priorité à accorder aux problèmes d’emploi et au socio-économique, dans une région en proie à de forts taux de chômage.

Quant à l’interdiction de cumul entre les fonctions de député et de bourgmestre, Yves Binon s’est dit confiant et serein, prêt à occuper parallèlement les deux fonctions, ce que son score personnel doit rendre possible.

Il y aura aussi des candidats issus de l’arrondissement de Thuin sur la liste fédérale, derrière Olivier Chastel : Denis Ducarme, Adrien Dolimont, Delphine Mairy, Natacha Leroy. Le détail en sera dévoilé jeudi, à la présentation de cette liste.