Liège Les festivités dédiées à Marie débutent dès le soir du 13 août en Outremeuse

Comme chaque année, le quartier d’Outremeuse se prépare aux festivités du 15 Août qui ont lieu en l’honneur de Marie. Mais cette année encore, les ruelles remplies d’irréductibles ont décidé de faire la fête déjà avant la fête ! Eh oui, le quartier de Roture entame les fêtes du 15 août dès le 13 août.

Cette année encore, les ruelles des quartiers d’Outremeuse seront animées par la musique, les fêtards et les fanfares. Francis Maréchal usera de ses prérogatives de Mayeur pour nommer 17 citoyens d’honneur pendant le chapitre citoyen, qui se tiendra sur le podium de la piscine d’Outremeuse à partir de 20 h.

"Nathalie Faway et Rachel Miklatzki seront ainsi intronisées avec une quinzaine de personnalités liégeoises", explique Francis Maréchal. Les citoyens d’honneur prêteront serment sur une pile de bouquettes confectionnées par la gardienne de potales. "Quatre conseillers communaux seront aussi nommés par décision du Collège des Mayeur et Echevins de Roture pour entériner leur élection. Au moins ceux-là sont sûrs d’être élus", plaisante Francis Maréchal. Chaque année cette cérémonie se fait dans la plus grande joie.

Dès 22 heures, l’amour sera à l’honneur avec les mariages express et reconnaissances d’applaquages. "Nous ne voulons pas plus que 3 personnes dans une union", poursuit le mayeur. "On admet un applaquage à trois ce qui est déjà une avancée flagrante. Nous sommes progressistes en Roture. Mais c’est trois et pas quatre ou plus !".

Pour cette édition, quarante mariages sont d’ores et déjà annoncés. "En Roture on dit mariage pour faire vite mais il y a aussi beaucoup d’applaquages du terme bien liégeois pour désigner les reconnaissances de concubinage". Quelques personnalités politiques, dont la véritable Échevine de l’Etat Civil de la Ville de Liège, ont annoncé leur venue aux réjouissances. Le Mayeur de Roture, Francis Maréchal espère s’applaquer avec Willy Demeyer, Bourgmestre de Liège. "Il va encore y avoir de l’ambiance", assure déjà Francis Maréchal.