Liège

Le tribunal de police de Huy a reconnu coupable Yves, 46 ans, de l’accident avec délit de fuite qui a coûté la vie à Maria Gangarossa, une jeune femme de 26 ans, qui était enceinte de trois mois. L’accident s’était déroulé à Couthuin, un hameau de la commune de Héron le 2 décembre 2011.

Yves qui a toujours nié s’être rendu compte que sa voiture avait percuté une personne est condamné à deux peines distinctes. La première vient punir l’homicide involontaire. L’homme est condamné à une peine de trois mois de prison assortie d’un sursis total, à une amende de 275 €, à un an de déchéance du permis de conduire et à repasser les examens de conduite.

Ce soir-là, un vendredi, la jeune femme était sortie promener son chien et avait croisé la route du chauffard. Ce dernier avait bu une dizaine de bières mais avait néanmoins repris sa voiture. La jeune femme avait été percutée par la voiture d’Yves. Le conducteur ne s’était pas arrêté et n’avait pas apporté d’aide à la jeune femme.

La seconde peine vient punir le délit de fuite : l’automobiliste est condamné à un an de prison avec sursis pour la moitié de la peine, à 2.750 € d’amende avec sursis pour la moitié et à un an de déchéance.

"J’ai vu que le pare-chocs avait été abîmé. J’ai cru que j’avais percuté une pierre ou une bordure", avait expliqué le prévenu lors de l’audience.

Alors que Maria gisait en bordure de route, son chien était retourné à la maison. Thimothy Cusumano, son époux, était allé à la recherche de la jeune femme et l’avait retrouvée couverte de sang. Il avait alors tenté de la réanimer en attendant l’arrivée des secours. La jeune femme n’avait pas survécu à ses blessures.

Pour Thimothy Cusumano, une question lancinante ne cesse de se poser : le jeune homme se demande si sa femme aurait pu être sauvée sur le chauffard n’avait pas pris la fuite.

Au civil, le tribunal a accordé un euro à titre provisionnel au mari et aux parents de la jeune femme. Les parents de Maria ont également obtenu une expertise médicale.