Liège La ville de Verviers a rentré un dossier dans le cadre de Quartiers nouveaux.

La ville de Verviers doit faire un effort en termes de logements. De par sa qualité d’une part mais aussi et surtout de par une offre suffisamment importante. Or, les autorités communales souhaitent créer 600 logements par an.

Raison pour laquelle, la Ville s’est engouffrée dans la brèche ouverte par le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio, qui a lancé, en 2015, un appel à manifestation d’intérêt Quartiers nouveaux. La ville a dès lors lancé la ZACC 07, soit la zone Bolinheid, et les zones d’habitat contiguës au Nord-Est du territoire.

La zone serait capable d’absorber quelque 700 nouveaux logements avec une densité supérieure à 20 logements à l’hectare. "Il s’agit d’un projet innovant, intégré dans son environnement, complémentaire avec les zones voisines (Site Solvent,…) et le centre-ville et dont les habitants seront acteurs", précise Benoît Pitance, l’échevin de l’Aménagement du territoire.

Le projet prévoit la création de maisons unifamiliales, d’immeubles collectifs avec rez-de-chaussée adaptables pour des personnes à mobilité réduite mais aussi d’immeubles mixtes liant logements et espaces de travail partagé.

"Il s’agit d’un projet à long terme. S’il est sélectionné, une étu- de approfondie sera engagée afin d’affiner la réalisation. Les travaux pourraient débuter dans les deux ans, les quartiers pourraient commencer à être habités dans les cinq ans, avec comme objectif de finaliser le projet dans les 10 ans", ajoute l’échevin, sachant que cet appel n’octroiera pas de subsides mais une aide technique au montage du dossier.

Avec ce nouveau quartier, la Ville souhaite exploiter intelligemment ses réserves foncières tout en contribuant à une lutte contre l’étalement urbain qui se manifeste par la paupérisation du centre-ville et la fuite de la population verviétoise.


Un projet plus global

Au-delà d’une urbanisation massive, les autorités communales souhaitent aussi mettre en place un concept plus global avec la réalisation d’une maison de repos mais aussi d’infrastructures sportives et associatives.

"Nous comptons aussi mettre en place une halle des cycles courts qui contribuera au dynamisme du quartier. Elle témoignera de l’importance des thématiques environnementales mobilisées dans la vue du quartier via des potagers urbains, des espaces verts à gestion collective…", explique Benoît Pitance. Cette halle sera implantée au sud de ce quartier. Dans le même ordre d’idée, la Ville souhaiterait que les espaces verts en versant de colline, qui seront accessibles au public, soient gérés par les habitants du quartier. Une école et des terrains de sports seront aussi aménagés.

Quant à la maison de repos, elle complétera l’offre existante sur Verviers, une offre surtout concentrée sur le centre et l’ouest de la ville. Elle accueillera un cabinet de consultation de garde local pour délester le service des urgences des hôpitaux.