Liège

La ville s’interroge et interroge les Sérésiens : de bonne foi ou fraudeurs ?

SERAING Même pour le plus écologiste des écologistes, il est difficile de ne produire aucun déchet sur un an… Et pourtant, à Seraing, on a dénombré 917 ménages n’ayant pas généré un seul déchet en 2011 !

D’après les chiffres, ils sont donc 917 à ne pas avoir utilisé une seule fois leurs conteneurs individuels ou le badge leur permettant d’accéder au conteneur collectif… et ce, alors que la taxe sur les déchets ménagers inclut un certain nombre de kilos, de levées ou d’ouvertures par an…

Du côté de la Ville de Seraing, on s’en est étonné dans un courrier qui leur a été adressé. Ce qui a provoqué un certain émoi parmi les personnes concernées, sachant que ce courrier faisait aussi état d’éventuelles amendes administratives. En effet, le document rappelle que tout dépôt illicite de déchets (utilisation de sacs non conformes, dépôts clandestins…) est passible d’une amende administrative pouvant s’élever jusqu’à 250 €.

Dès lors, la Ville de Seraing invite chacun à fournir une explication, sans quoi une amende administrative allant de 50 à 250 € pourra être infligée.

Si certains ont déjà fourni une explication, comme des personnes âgées ou handicapées dont des proches se chargent de leurs déchets, on se doute que d’autres abandonnent leurs crasses dans la nature ou les déposent dans des poubelles publiques. Incompréhension ou bêtise ? L’enquête le déterminera.

S’il adhère au fait qu’il faut sanctionner les comportements inciviques, le libéral Fabian Culot s’est interrogé sur la légalité de l’utilisation de données d’Intradel à des fins de sanction… “Nous essayons d’utiliser les outils à disposition pour lutter contre les incivilités” , a répondu le bourgmestre, Alain Mathot. “Soit on peut fournir une explication valable et il n’y aura pas de sanction, soit on ne le peut pas et il faudra en assumer les conséquences.”



© La Dernière Heure 2012