Liège

Le choix d'Alibaba d'implanter son premier hub logistique européen à Liège Airport démontre que "l'union sacrée entre les différents pouvoirs politiques et économiques en Belgique paie pour attirer de grands acteurs mondiaux chez nous", estime mercredi le ministre wallon de l'Economie Pierre-Yves Jeholet (MR).

Il a fallu "se battre" durant plusieurs mois et "convaincre" pour que le dossier aboutisse, a-t-il laissé entendre. Ce dossier a montré à quel point il était difficile d'attirer Alibaba à Liège. Le processus a été complexe, avec une approche agressive des Pays-Bas et de l'Allemagne, également candidats à attirer le géant chinois de l'e-commerce, pointe le ministre.

"Quand on tire sur la même corde, au-delà des frontières et des Régions, on parvient à attirer des investisseurs", résume-t-il.

Les acteurs économiques belges, et particulièrement wallons, ont vraiment joué un rôle important. "Même le Roi a suivi l'évolution de la situation de près", glisse encore Pierre-Yves Jeholet. "C'est un investissement qui se construit et se consolide", grâce auquel il s'attend à la création de plusieurs centaines d'emplois directs, "qui pourraient devenir plusieurs milliers à terme". De nombreuses activités gravitent autour de cet écosystème, analyse-t-il ainsi. "Le potentiel d'emploi est dès lors considérable pour la Wallonie, en ce compris pour des emplois qualifiés."


L'entreprise chinoise valorise les forces de l'e-commerce en Belgique, selon Kris Peeters

Le choix d'Alibaba d'installer à Liège Airport son premier hub logistique en Europe valorise les forces de l'e-commerce en Belgique, s'est réjoui mercredi Kris Peeters, le ministre fédéral de l'Economie, présent à Liège pour l'occasion. Il a rappelé que le gouvernement avait facilité ces dernières années l'organisation du travail le dimanche et de nuit pour le secteur du commerce électronique. L'installation à Liège d'un centre de distribution du géant chinois de l'internet, le premier en Europe, sera bénéfique pour les entreprises belges et étrangères, estime Kris Peeters. "C'est un signal très important d'avoir choisi notre pays!"

La Belgique va intégrer l'Electronic World Trade Platform (eWTP), la première plateforme mondiale de commerce électronique, un projet lancé par Jack Ma, le patron d'Alibaba, en 2016. Le but est de créer un véritable écosystème autour de l'e-commerce. Le ministre se félicite que le pays soit le premier en Europe à l'intégrer. "Notre ambition est en tous les cas de continuer à élargir le secteur."

Kris Peeters a enfin tenu à souligner le rôle de chef d'orchestre joué par l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex), "qui a longtemps négocié avec Alibaba".