Liège Trois sièges au conseil… et pourquoi pas une participation à la future majorité ?

Ils avaient le sourire, ce vendredi matin à la taverne du Vaudrée, rue Saint-Gilles, les trois candidats têtes de liste pour Défi… François Pottié, collaborateur parlementaire de 27 ans, déjà passé par la case élection (provinciale) en 2012 était en effet entouré de Camille Périlleux, enseignante de 34 ans qui vient de reprendre un master en politique économique et sociale et de Ludovic Luciani, fonctionnaire de 36 ans. Tout sourire donc car s’ils n’étaient que trois ce matin, la liste liégeoise de Défi affiche (presque) complet. "Il ne nous manque que 2 candidats"… sur 49 ! Pas mal pour un parti qui, à ce stade, ne représente rien à Liège.

Pas d’élu donc mais de l’ambition, comme en témoigne le copieux programme de propositions présenté ce vendredi. Il faut dire que plus que jamais cette année, les jeux seront ouverts et il n’est pas impossible qu’un parti "secondaire", a priori sérieux et loin des extrêmes, se profile comme le partenaire idéal pour compléter une majorité. "Notre ambition ? Trois sièges ce serait pas mal", estime François Pottié.

Pour y parvenir, plus de 200 propositions ont donc été retenues, "à la suite de notre travail de rencontre sur le terrain", précise le chef de file "et du processus participatif".

La Bonne gouvernance, "notre ADN" figure parmi les priorités, comme la démocratie participative et, sans surprise, "la défense des commerçants et indépendants liégeois". Ici, quelques idées qui pourraient séduire sont avancées, comme "la suppression des taxes pour les commerces qui s’installent à Liège, durant les 3 premières années"