Liège

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Bien malin celui qui aujourd’hui peut le dire. 

En effet ce vendredi, la direction d’ArcelorMittal a annoncé aux différents syndicats européens la conclusion de la vente de plusieurs de ses infractrutrues.

Pour rappel, ArcerlorMittal veut racheter le groupe italien Ilva, mais ne peut le faire qu’à condition de se défaire de plusieurs sites. Parmi ceux-ci, on retrouve plusieurs usines européennes en République tchèque, en Roumanie, en Italie et en Macédoine. On y retrouve aussi un lot reprenant les lignes de galvanisation 4 et 5 de Flémalle, ainsi que le site de Ferblatil à Liège et un site au Luxembourg. Liège et Dudelange sont regroupés en un lot indissociable. Ce vendredi annonce a été faite que tout était vendu… sauf le lot belgo-luxembourgeois.

C’est donc plutôt une mauvaise nouvelle puisque l’acquéreur des autres sites n’aurait donc par voulu de Liège et de Dudelange.

Mais cela pourrait également être une bonne nouvelle puisque l’acquéreur qui a fait main basse sur les autres sites n’est autre que Liberty House Group qui est plutôt considéré comme un groupe financier et non industriel ; l’inconnue plane dès lors sur l’avenir des sites rachetés…

Est-ce à dire que Liège échapperait à cet acquéreur pour passer dans les mains d’un autre acheteur  ? Acheteur qui serait un acteur industriel, comme le sidérurgiste allemand Salzgitter qui a fait une offre de rachat ? Un peu tôt pour le dire…