Liège Deux ans après la relégation, le club rouge et bleu remonte en division nationale

Deux ans après l’avoir quittée, le RFC Liège retrouve la division nationale. Et de quelle manière puisqu’il a survolé l’intercercle de Herve, s’imposant avec 50 points d’avance sur Rixensart-Wavre.

"Les intercercles, ça demande un esprit de sacrifice particulier et nous l’avons retrouvé ce week-end", explique Philippe Mottet qui, toujours resté fidèle à ses couleurs, avait repris du service ce week-end pour assurer la coordination en l’absence du directeur technique Jean-Pierre Baudinet, parti voir sa fille aux États-Unis.

"Le RFC Liège a toujours eu des sections qui fonctionnaient très bien mais, au fil du temps, la communication entre celles-ci avait cessé de fonctionner. Chaque année, le club chutait un peu plus et se réfugiait derrière des excuses faciles. La relégation a provoqué un électrochoc et, cette fois, on a retrouvé cet esprit de groupe. Nous avons rameuté les troupes, nous sommes mêmes allés rechercher des affiliés flamands."

Soufiane Bouchikhi, transféré à Liège grâce à Hassan Ait-About, a montré l’exemple puisqu’il a disputé un 3.000 mètres suivi d’un 5.000 mètres moins d’une heure plus tard. Malgré le temps maussade et humide, plusieurs athlètes ont réussi leur meilleure performance.

"Notre seul point faible, c’était la hauteur où nous avions un blessé", dit Philippe Mottet qui, ce week-end, reprendra son rôle de speaker à l’occasion des championnats LBFA organisés par le club.

"Maintenant, il ne faudra plus jouer au yoyo mais je ne crois pas que cela arrivera, dit-il. Le club restructure son conseil d’administration et sa cellule ressources. Il y a encore des gens prêts à mouiller leur chemise pour un matricule qui a tout de même un palmarès extraordinaire avec 22 titres d’affilée."