Liège Nous avons pu contacter deux personnes présentes à proximité immédiate de l'attaque qui a lieu ce mardi matin sur le boulevard d'Avroy.

"Nous avons entendu des détonations, mais nous pensions d'abord qu'il s'agissait de pétards" explique d'emblée une jeune employée d'un bâtiment tout proche du carrefour où s'est produit la fusillade. " Mais en entendant la police arriver, nous sommes sortis pour voir ce qui se passait et on nous a immédiatement donné l'ordre de rentrer à l'intérieur."

Toutefois, un incendie, qui n'avait rien à voir avec la fusillade, s'était propagé dans la toiture de deux bâtiments à proximité. Ce qui a forcé les employés à sortir pour aller se réfugier dans l'un des restaurants situés non loin des faits.

Contacté par nos soins, l'établissement, qui a préféré conserver l'anonymat, explique que " les badauds se sont réfugiés naturellement". En présence des forces de l'ordre qui assuraient la sécurité des lieux, les gens sont restés calfeutrés " durant une bonne heure et demie".

Passé ce délai, tout le monde a été autorisé à ressortir. " Je ne dirai pas que la situation est de retour à la normale mais la tension est fortement redescendue ici" témoigne encore le restaurateur.

A l'heure actuelle, la jeune femme nous a confirmé que le quartier était néanmoins toujours bouclé et que les gens sont autorisés à sortir, mais ne peuvent rebrousser chemin pour éviter les va-et-vient. " Il y a actuellement des barrages filtrants à l'entrée du périmètre de sécurité" conclut le restaurateur.