Liège

Les élèves ont été désinformés par de nombreuses rumeurs qui ont couru dans l’école

Guillaume, 16 ans, est élève au lycée Léonie de Waha. Il a été stressé par cet évènement. « J’étais en cours de mathématique lorsque le professeur a reçu un message de son fils », indique-t-il. 

« Tout est allé très rapidement. Nous étions tous stressés car nous ne savions pas ce qu’il se passait. Nous avons eu la confirmation qu’i y avait bien un homme armé dans l’école. Nous étions au 4e étage, mais des rumeurs disaient qu’il montait dans les étages. On nous a même dit qu’il était allé au 6e alors qu’il est toujours resté dans le hall d’entrée. » 

Des informations contradictoires ont circulé. « C’était très stressant. Des élèves étaient en panique. Nous ne savions plus qui croire. » Les élèves étaient angoissés. « Ils stressaient pour leurs frères et soeurs qui sont en maternelles et primaires. Des élèves ont ouvert les fenêtres des classes et voyaient le tireur qui se trouvait dans le hall d’entrée. Nous avons entendu des coups de feu ! Puis nous avons été prévenus que l’auteur des faits avait été abattu. » 

Certains informations faisaient état d’une deuxième personne, mais il n’en n’était rien. « Les informations partaient dans tous les sens. Après nous avons pu rassurer nos proches que tout allait bien. Nos familles étaient très inquiètes, mais maintenant elles sont rassurées. » 

Ce mercredi, les élèves pourront se rendre à l’école pour être reçus par des membres du Centre PMS. « Ils seront présents pour nous écouter. Jeudi matin, nous aurons un conseil de classe pour en discuter puis ensuite nous devrions reprendre les cours normalement. » Le jeune homme a été choqué, mais il a repris ses esprits. « Nous avons eu très peur. Maintenant, la tension est retombée et je vais mieux. »