Liège La panthère des neiges abattue au Monde Sauvage avait créé la polémique

C’est il y a plus de 4 ans déjà, le 17 décembre 2013, Morgi, une panthère des neiges qui venait d’arriver au parc animalier d’Aywaille, le Monde Sauvage, était abattue en pleine nuit… elle venait de s’échapper de son enclos provisoire et se promenait en liberté dans le parc. Un vétérinaire, parti à sa rencontre, n’a eu d’autre choix que de tuer l’animal, avait-on expliqué…

Quatre ans et 5 mois plus tard, plusieurs dizaines de défenseurs de la cause animale, menés par l’ASBL Wolf Eyes, ont décidé de se rassembler pour dénoncer ces faits. Dimanche, vers 14 h, ils ont donc manifesté devant l’entrée du parc… "Notre objectif est avant tout de sensibiliser les gens à la cause animale et d’informer sur cette incohérence aujourd’hui qui autorise des spectacles dans les zoos mais pas dans les cirques", explique Jean-Michel Stasse, président de Wolf Eyes.

Pourquoi Morgi ? Pourquoi maintenant ? "Après plusieurs mois enfermés dans des conditions douteuses, les animaux des pays chauds ressortent et le parc animalier revit, c’est le bon moment pour nous. Quant à Morgi, c’est un symbole pour nous, c’est le fer de lance de notre combat, un animal élevé au biberon"… une vraie victime estime Jean-Michel.

Le Monde sauvage l’avait expliqué à l’époque, il assumait son erreur, "due à notre volonté de bien faire car si l’animal s’est retrouvé provisoirement dans cet espace, c’est pour qu’il puisse être mieux observé lors de sa période d’adaptation", avait expliqué Joseph Renson, directeur du parc. Notons qu’à l’époque, aucune faute ne fut relevée concernant la décision de tuer l’animal…

C’est cette conclusion qui continue donc de révolter les défenseurs de la cause animale. Près de 80 manifestants s’étaient déplacés, tout s’est déroulé dans le calme…