Liège

Après s’être imposées deux fois à Huy, les joueuses de Jean-François Hannesse rejoignent la R1

Le suspense a pris fin en Régionale 2 dames : c’est Alleur qui accédera à l’étage supérieur la saison prochaine. Les joueuses de Jean-François Hannesse ont réussi l’exploit d’aller s’imposer deux fois à Huy, grand favori de ces playoffs.

"Nous aurions aimé finir le travail dès mercredi dernier chez nous mais aller s’imposer chez l’adversaire rend la montée d’autant plus belle", déclare le coach, qui ne cache pas qu’il a dû remonter le moral de ses filles après la défaite lors de la seconde manche. "Mais ces filles m’ont étonné tout au long de ces playoffs par leurs ressources morales , admet-il. Pour la plupart d’entre elles, c’était une première expérience. Elles ont fait preuve de beaucoup de maturité, surtout lors de cette belle. En fait, elles n’ont loupé qu’une mi-temps sur tout leur parcours, même si je dois reconnaître que Huy a sans doute payé l’absence de Hazuchova."

Une nouvelle fois, Alleur avait pris un départ en fanfare, prenant jusqu’à 15 points d’avance. Mais au repos, il n’en comptait plus que deux. "Huy n’est pas passé devant à la pause et moralement, c’était très important, dit le coach. Par la suite, il y a eu un chassé-croisé. Nous avons compté jusqu’à 5 points de retard avec Émilie Hertay à quatre fautes dès le troisième quart-temps mais je l’ai fait entrer sur une joueuse face à qui elle devait moins défendre et quand elle est rentrée, elle a planté deux fois trois points."

Ajoutons à cela trois infiltrations de Lola Paulus et une grosse défense d’Amandine Henrard sur Marie Bertrand, de quoi compenser les 15 lancers-francs ratés. Pour la saison prochaine, Alleur pourra compter sur la même équipe avec des joueuses qui auront encore une année d’expérience supplémentaire. Émilie Hertay et Lola Paulus, les cadres, recevront l’apport de deux autres joueuses expérimentées : Céline Werpin (ex-Namur) et Mallaurie Tosin (R1 de Liège Panthers). "Nous monterons avec l’objectif de poursuivre notre apprentissage", dit Jean-François Hannesse.