Liège Grâce à son challenge, Benoît Thans rend des centaines de gamins heureux chaque année

500 équipes, 1.500 rencontres… Ces chiffres sont uniques et ce sont ceux du challenge Benoît Thans qui s’est déroulé dans les installations de Wanze Bas-Oha les deux derniers week-ends. "C’est notre seizième édition. Avant de venir dans ces magnifiques installations de Wanze Bas-Oha, nous sommes passés notamment par Chaudfontaine, Blegny ou encore Verviers", explique Benoît Thans, l’organisateur.

Tout a commencé lors de la retraite footballistique de l’ancien joueur du FC Liège et du Standard, entre autres. "Mon épouse m’avait organisé un jubilé surprise où elle avait invité les treize équipes par lesquelles j’étais passé. Après, je me suis dit que ce serait bien de continuer", raconte l’ancien joueur.

Au fil des années, le tournoi ne cesse de grandir et est connu aux quatre coins de la Belgique… et même à l’étranger. "Il y a des clubs de partout en Belgique mais cette année, nous avons aussi accueilli des équipes du Sporting Lisbonne et de Cologne, par exemple. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que jusqu’en U12, ce sont souvent les clubs belges qui gagnent", dit le responsable du tournoi qui a connu une grande innovation cette année. "Nous avons lancé une application pour smartphone qui s’appelle Challenge Thans et qui permet de savoir sur quel terrain l’enfant va jouer, avoir le résultat de chaque match en direct, etc."

Le but ? "Faire rêver les enfants." Pour y parvenir, il y a beaucoup de travail qui se fait en coulisses. "Oui, c’est vrai que c’est une très grande logistique. Nous essayons de nous différencier des autres tournois en offrant des repas à chaque joueur (NdlR : plus de 1.000 par jour) mais aussi des t-shirts et des récompenses. Chez moi, l’enfant est vraiment roi : il joue dans des conditions idéales, est bien suivi... C’est une vraie passion . Tout se passe très bien même s’il y a parfois des petits soucis. Entendre des échos positifs, ça fait toujours plaisir."

Plaisir … Surtout quand ils viennent de stars. "Des joueurs qui jouent maintenant en D1 et qui sont passés par ici m’en parlent encore et me montrent des photos. C’est génial, dit Benoît Thans, heureux. Lukaku, Svilar ou encore Courtois ont participé à ce tournoi."

Place maintenant à la préparation de la prochaine édition. "Il y a toujours des choses à améliorer. Le rêve ? Accueillir un jour un club comme le Real de Madrid ou encore la Juventus de Turin", conclut Thans.