Liège La police a contrôlé plus de 3.000 véhicules, avec un résultat positif

Comme partout dans le pays, les forces de police de la province de Liège ont participé à la campagne BOB.

La police fédérale de la route (WPR) et neuf zones de police locale (Ans/Saint-Nicolas, Grâce-Hollogne/Awans, Secova, Liège, Huy, Basse-Meuse, Hesbaye ouest et Stavelot/Malmedy qui travaillait en collaboration de la zone Fagnes) ont ainsi mené des actions ce week-end.

Durant ces journées, les contrôles ont débuté vers 10 heures pour se terminer tard dans la nuit. Environ quatre-vingt-dix policiers locaux et fédéraux ont été mobilisés.

Au final, les forces de police ont procédé au contrôle de 3.052 conducteurs et véhicules. Septante-sept procès-verbaux pour des taux d’alcoolémie trop élevés ont été dressés et une vingtaine de conducteurs se sont vu retirer leur permis de conduire pour une durée de quinze jours.

Ceux qui avaient des taux moins élevés mais supérieurs à la limite autorisée se sont vus privés de leur permis pendant quelques heures, le temps d’évacuer l’alcool de leur organisme.

Mais la police n’a pas fait que sanctionner puisque l’on dénombre pas moins de quatre-vingt-six P.-V. d’avertissement. Les personnes devront se représenter en ordre.

En outre, quatorze véhicules ont été saisis pour défaut d’assurance et six conducteurs étaient sous l’influence de stupéfiants.

Signalons également que trente-deux procès-verbaux ont été dressés pour d’autres infractions comme, par exemple, le non-port de la ceinture de sécurité ou des défauts de permis de conduire. Aucun incident n’a été répertorié.