“Ce serait vraiment triste”

Emmanuel Thyssen Publié le - Mis à jour le

Liège

Si Seraing, un succès away , ne gagne pas à Habay, ce sera la P1. Le sauvetage reste cependant possible

SERAING Un nul ou une défaite demain à Habay et le matricule 23 quittera la sphère nationale pour l’ombre régionale !

Quelle tristesse de voir Seraing, un club ayant connu ses heures de gloire au sein de notre élite… nationale, avec les Wamberto, Bernardi, Edmilson, Oblitas et tant d’autres, risquer de rejoindre l’élite… provinciale !

“Ce serait vraiment triste” , note Mirko Rupcic, l’enfant du Pairay. “Depuis mes six ans, je suis affilié à Seraing, dont j’ai intégré l’équipe première aux alentours des 17 ans. On a connu la division 3 avec le gain d’une tranche pour disputer le tour final et une potentielle montée. Mais la demande pour la licence D2 n’avait pas été faite. Trop souvent, lorsqu’une chance se présentait, le club n’a pas donné suite. Et, depuis deux ou trois ans, il y a beaucoup moins de suivi.”

Fils de Marinko, joueur de la grande époque, Mirko quittera son Pairay natal pour Cité Sport à la fin de la saison.

Mais il voudrait d’abord assurer la survie des Rouge et Noir en promotion.

“On a le groupe pour se sauver ! Pour y parvenir, on n’a pas le choix : il faut gagner. L’heure n’est plus au calcul, on a encore en partie notre sort entre nos mains.”

Les Sérésiens doivent vaincre dans un premier temps et, dans un second, souhaiter une défaite de Namur ou Mormont pour se maintenir directement.

“Ce sera un match compliqué, sur un terrain pas toujours top et contre des gars prêts au combat. Il est clair que ni la technique, ni le beau jeu primeront ! Il faudra quinze guerriers.”

Certains indices poussent cependant le défenseur à se montrer positif. “Quand je vois la motivation en semaine, je reste raisonnablement optimiste. Les joueurs sont à 150 % pour sauver le club.”

Si cet avertissement devait rester sans frais dramatique, Mirko Rupcic prévient tout de même. “J’ai vécu plein de bons moments et quelques déceptions à Seraing. Mais si le club poursuit en promotion avec la même optique, la descente suivra un jour ou l’autre.”

Imiter Liège ou Sprimont, récents vainqueurs à Habay, s’impose donc pour des Métallos n’affichant qu’une victoire en déplacement : c’était à Hamoir lors de la 5e journée… le 2 octobre 2011 !



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner