Liège Retour sur le débat politique RCF-La Libre-La DH de jeudi soir consacré aux jeunes.

Comme évoqué dans nos colonnes dès mardi , les candidats jeunes étaient au menu du retour des débats politiques organisés par l’antenne liégeoise de la Radio chrétienne francophone ainsi que "La Libre" et "La DH". Lesquelles émissions, diffusées en direct chaque jeudi après une pause estivale, ont pour vocation à alimenter la réflexion en vue des prochaines élections. Alors qu’il reste encore dix débats programmés d’ici au 14 octobre, celui de jeudi mettait aux prises sept invités, ayant pour point commun de se présenter pour la première fois au scrutin à Liège.

À la question de savoir pourquoi se présenter à une élection communale quand on a une vingtaine d’années, chacun a répondu. Et Lola Péterkenne (PS) d’évoquer une sous-représentation de la tranche d’âge qu’ils représentent tandis qu’Aurélie Dupont (Défi) fait le constat d’un "ras-le-bol" de la politique dans le chef des jeunes qui souhaitent être davantage représentés. Militant associatif engagé au CDH, Julien Etienne affirme sa volonté d’être "un acteur constructif de la vie politique" tout comme d’ailleurs Logan Verhoeven (Vert Ardent). Christian Vunzi (MR) évoque quant à lui " une crise de confiance " et la nécessité pour des jeunes comme lui d’apporter "un nouveau souffle à la politique". De son côté, la représentante de Vega Aurélie Judong fait le constat d’une "urgence démocratique, sociale et écologique" qui l’a poussée à s’engager et à dépasser les actions individuelles tandis qu’Alexandra Havard (PTB) entend mettre fin aux inégalités.

"Il faut oser la jeunesse, quel que soit le parti"

Quant à l’influence des "affaires" récentes sur leur engagement, "le PS ne se limite pas à cela", souligne Lola Péterkenne, se voyant comme la représentante d’une nouvelle génération. Pour Aurélie Judong, "Vega est une nouvelle façon de faire de la politique" et la représentante de Défi évoque la mise sur pied de processus participatifs. Côté PTB, Alexandra Havard fait référence aux grands thèmes qui sont ressortis de la récente enquête diligentée par le parti. "On ne veut pas réinventer le fil à couper le beurre", estime quant à lui le représentant du CDH. Renouveler la politique est possible, affirme Christian Vunzi pour qui "il faut oser la jeunesse, quel que soit le parti". Et Logan Verhoeven d’évoquer la nécessité de stopper le taux d’absentéisme.

"Il ne faut pas oublier qu'en politique, on est l'employeur du citoyen"

La question de la confection des listes a également été évoquée avec le cas du CDH qui a fait le pari de faire figurer bon nombre de jeunes sur sa liste. Côté Défi, faisant référence aux "casseroles" des autres partis, Aurélie Dupont fait de la bonne gouvernance et de la transparence des priorités. "Il ne faut pas oublier qu’en politique, on est l’employé du citoyen", souligne-t-elle tandis que Logan Verhoeven évoque la nécessité de "casser les codes". A la question de savoir quelles sont leurs ambitions, les sept invités se sont montrés modestes, refusant de s’inscrire dans une optique de carriérisme qui est dénoncée.