Liège

Le cadavre découvert lundi à Chaudfontaine, en région liégeoise, est celui d'une habitante de Vaux-sous-Chèvremont de 45 ans qui était portée disparue depuis fin octobre. 

L'origine du décès n'est ni accidentelle, ni criminelle, a précisé lundi soir le parquet de Liège. C'est un spéléologue en reconnaissance qui a découvert le cadavre, lundi en fin d'après-midi, dans les bois à Chaudfontaine. Le cadavre se trouvait à l'entrée d'une grotte, près du lieu-dit Fonds des Cris.

Selon la tenue vestimentaire, il est vite apparu qu'il pouvait s'agir d'une dame âgée de 45 ans, originaire de Vaux-sous-Chèvremont, qui avait disparu depuis fin octobre. Ce que le parquet de Liège a confirmé, ajoutant que le décès résulte d'un acte intentionnel. En effet, cette dame était connue pour être dépressive et avait laissé une lettre dans laquelle elle expliquait son geste.