Liège

À l’affiche d’ Abus de faiblesse de Catherine Breillat, la petite Coline Dubus poursuit sa belle aventure. Dans ce film, la petite Sprimontoise donne la réplique à Isabelle Huppert. Sur le plateau du tournage, elle a aussi côtoyé Kool Shen. Le 10 février, la fillette sera présente à Paris pour l’avant-première.

Coline est la sixième d’une famille de huit enfants. Une fois l’école terminée, Coline fait ses devoirs et va jouer avec ses amis comme n’importe quel autre enfant. Cependant, elle a dû changer d’école et se faire de nouveaux amis. Sa carrière n’était plus compatible avec l’école.

"Le directeur considérait qu’elle avait trop d’absences et ce, même si c’était pour des tournages. Nous n’avons pas vraiment eu le choix, si nous voulions lui permettre de poursuivre le cinéma, nous devions la scolariser en France, où c’est beaucoup plus facile pour un enfant d’aller à l’école tout en réalisant des tournages", explique la maman de Coline.

Ce n’est pas seulement Coline qui est partie vivre à proximité de la frontière française. "Nous avons retrouvé un travail et toute la famille s’adapte bien à la nouvelle vie", continue la maman de la petite fille.

Alors qu’elle avait commencé ses activités par quelques séances photos, la jeune Coline Dubus a très vite pris goût au cinéma.

Ces deux dernières années, elle a multiplié les tournages. Ce n’est pas pour autant qu’elle ne vit pas comme les autres enfants.

"Si jamais elle se prenait la tête, nous lui rappellerions que le cinéma n’est pas le plus important, qu’avant ça il y a la famille, l’école et les amis", explique encore la maman de la petite actrice.

Reste que la fillette assure vouloir faire de cette activité d’actrice son métier.

"Nous voulons qu’elle puisse faire ce qu’elle veut comme métier. C’est pour ça que nous avons déménagé. C’est aussi bien d’habiter près de la frontière comme ça, on est à mi-chemin entre son agent à Paris et son agent à Bruxelles", conclut la maman de Coline.