Coronmeuse changera, c’est sûr !

M. B. Publié le - Mis à jour le

Liège

Même si l’exposition internationale échappe à Liège, l’écoquartier verra le jour

LIÈGE La vie ne s’arrêtera pas en 2017 pour Liège et ce, même si de nombreux projets semblent converger vers cette date. En effet, si la Cité ardente a décidé de présenter sa candidature pour accueillir une exposition internationale dans cinq ans, elle désire aussi voir plus loin. Le dossier du tram, véritable emblème de la candidature, est un exemple (du moins s’il ne s’arrête pas à Coronmeuse)… Et puisque le site central de l’hypothétique exposition est bien Coronmeuse avec son excroissance du parc Astrid (près des halles des foires), c’est ici que la thématique devra plus que jamais être exploitée, être visible.

Il y a quelques jours, les élus liégeois ont voté la constitution d’une société coopérative dont le nom ne fait aucun mystère, Immo Coronmeuse. Selon le bourgmestre Willy Demeyer, quelle que soit l’issue pour l’exposition internationale, le projet prévu ici devra voir le jour.

En l’occurrence, il s’agit de créer à Coronmeuse un ensemble de pavillons pour accueillir les pays du monde entier. Le site se veut une vitrine pour Liège et pour la thématique du développement durable (notamment) en avant. Vu le thème, l’opération immobilière ne doit pas ici être une sorte de one-shot. Après 2017, le site deviendrait une sorte d’écoquartier… étrange diront les plus sceptiques, juste à côté d’un des endroits les plus pollués du pays (l’île Monsin) !

Toujours est-il que le mayeur assure qu’Immo Coronmeuse, qui rédigera le cahier des charges pour déterminer le partenaire privé, assure un projet à long terme, avec ou sans l’exposition. Et au passage, elle serait un argument démontrant la volonté de Liège de construire un projet sérieux.



© La Dernière Heure 2011
Publicité clickBoxBanner