Liège

A ce stade, ni l'enquête ni l'autopsie réalisée sur le corps repêché dans la Meuse le 4 octobre dernier, à Liège, ne permettent de confirmer la thèse criminelle, a indiqué lundi le parquet de Liège. 

Mercredi dernier, en matinée, la police et les pompiers de Liège sont intervenus sur le quai Saint-Léonard, où la présence d'un corps avait été signalée dans la Meuse. Il s'agissait du cadavre d'un jeune homme disparu quelques jours auparavant. D'emblée, le parquet avait précisé que les circonstances dans lesquelles cette personne avait disparu étaient troubles.

Selon les propos de proches recueillis par Sudpresse, le jeune homme aurait eu un différend avec plusieurs individus peu avant sa disparition.

Dans le cadre de l'autopsie, des examens complémentaires ont été réalisés afin de confirmer ou infirmer la thèse criminelle. Les résultats sont toujours en attente, selon le parquet.